Accueil du site > L’association > Comptes rendus des réunions du Comité de l’U.P.L.S. > Compte rendu de la réunion du Comité du 22 mars 2014

Compte rendu de la réunion du Comité du 22 mars 2014

mardi 29 avril 2014, par Christophe Repplinger

Réunion du Comité de UPLS du samedi 22 mars 2014
Ecole des Mines de Paris

10h-12h30

Présents : MM A . Albert, Y Champinot, G Chanson, S Costa, J Duchesne, B Duconseille, L Gauthier, I Guillot, H Laizé, C Michaut, A Wyss.

Excusés : MM M Cosnefroy , D Heiderscheidt, V Marimpouy, JM Pannecoucke, D Réal, C Repplinger, C Taconet, M Thébault, L Thalmard

Ordre du jour :

1. Réforme des statuts ; reprise de la concertation avec la représentation nationale.

2. Convention des lycées avec CPGE avec les EPSCP

3. Préparation de l’AG du 17 mai

4. Questions diverses. (site, publication des sujets 2014, etc)

1. Réforme des statuts ; reprise de la concertation avec la représentation nationale

Suite aux mouvements de décembre et à la forte mobilisation des collègues et des associations, les CPGE sont extraites de la réforme prévue pour les lycées.

Les décrets de 1950 sont abrogés, mais les CPGE ne sont pas concernées, ce qui les place dans une situation de flou juridique. Dans le contexte actuel de remaniement gouvernemental, il n’ y a pas de visibilité sur ce qui va se passer. Va –t-il y avoir réécriture d’un texte qui prenne en considération les professeurs de toutes les filières ? Aucun signe n’a été envoyé par le ministère aux associations pour repenser le statut, en liaison avec la question des programmes, des effectifs…

Le débat est toujours toujours présent, en interne, notamment à l’UPS, en raison de l’ évolution des programmes dans certaines filières , et l’introduction de l’informatique.

Ce qui inquiète beaucoup l’UPS est le risque de faire éclater un certain nombre de services de professeurs de matières scientifiques .
En parallèle se poursuit la mise en place des conventions avec les universités. Une mission de l’inspection générale a été conduite dans 30 lycées à CPGE, pour faire un état des lieux des situations actuelles : pour l’heure, il n’y a pas eu de retour de l’inspection générale sur cette question.
Quelle incidence ces conventions pourraient-elles avoir sur les services des professeurs de matières littéraires et de langues ? A priori aucune, dans la mesure où la préparation aux concours reste spécifique à nos classes, mais l’architecture générale des classes pouvant évoluer, on ne peut exclure des ajustements. Nous demandons aux collègues de rester très vigilants et de s’informer de l’avancement de ces projets de convention, qui doivent être soumis au conseil d’administration de leur établissement.

Diverses réunions à venir :
- Mercredi 26 mars : réunion au Sénat (Présidence du Sénat) avec les 6 présidents d’associations
Rappel du rôle des CPGE. Cette réunion prévue depuis plusieurs mois grâce à l’entremise d’un professeur de CPGE de Toulouse va permettre au Sénat de prendre plus spécifiquement connaissance de nos revendications, dans l’état actuel de la réforme Peillon. Nous serons reçus par une conseillère du président du Sénat, Mme Léa Guillebaud.

- Table ronde du 16 avril à l’Assemblée Nationale (à l’initiative de plusieurs députés, dans le cadre de la commission des Affaires Culturelles de l’Assemblée Nationale ; la séance sera présidée par M Patrick Bloche, député PS de Paris).
L’intitulé en est "Missions et spécificités des CPGE au sein du système éducatif français".
Toutes les associations seront représentées par Marc Even, Président de l’APPLS. (cf texte donné en pièce jointe) Participeront également à cette table ronde : MM Michel Bouchaud, proviseur du Lycée Louis –Le-Grand et président de l’APLCPGE, association des Proviseurs des Lycées à Classes préparatoires, Mme Carole Daverne, sociologue, et auteur avec Yves Dutercq, du livre ‘Les bons élèves’, PUF), et M Jean-Michel Jolyon, représentant le ministère de l’enseignement supérieur.
http://videos.assemblee-nationale.fr/video.5326.commission-des-affaires-culturelles--table-ronde-sur-les-missions-et-specificites-des-classes-prepa-16-avril-2014

2. Convention des lycées avec CPGE avec les EPSCP (Établissements publics à caractère scientifique, culturel et professionnel)

Comment les proviseurs négocient-ils les conventions ? Il est impératif de suivre le processus d’élaboration de ces conventions et de voir comment les matières littéraires et les langues seront potentiellement associées aux conventions entre CPGE scientifiques et facultés de sciences. Un des points qui soulève le plus de questions est celui des droits dont s’acquitteront les étudiants : les étudiants s’inscrivent d’abord en CPGE, les droits seraient payés à l’université, un fois les choix effectués : Question des proviseurs pour savoir comment récupérer une partie de ces droits

Nécessité que les collègues s’impliquent davantage au CA du lycée car les conventions seront visées par le CA.

L’établissement d’enseignement supérieur avec lequel le lycée aura signé une convention ne doit pas devenir l’horizon de la prépa ( les élèves ne sont pas en CPGE uniquement pour obtenir des ECTS , mais pour réussir un concours- Dans le cas qui nous concerne, le risque existe que le français et les langues ne soient pas toujours pris en compte par les facultés dans l’attribution de ces ECTS)

Cette question sera soulevée à l’Assemblée Générale

Les conventions apparaissent moins contraignantes pour les établissements privés.

Modalités spécifiées à l’article 5 (actions et contenus du partenariat)

3. Préparation de l’Assemblée Générale du 17 mai

Nous avons obtenu l’accord du lycée Chaptal pour obtenir une salle (50 places, possibilité d’avoir une salle + grande) ; nous remercions le proviseur du lycée Chaptal d’avoir mis à notre disposition une salle dans son établissement. Rappelons que l’UPLS eut son siège dans cet établissement pendant de longues années.

Visite guidée du musée Cernuschi, en complément de l’AG : cela nous donnera l’occasion de conclure cette A G , par une petite excursion culturelle.
Nous avons obtenu 16 réponses à l’heure actuelle, (36 au 27 avril) mais une relance par mail sera faite (en même temps qu’une relance auprès des adhérents qui ne se sont pas encore acquittés de leur cotisation 2013-14 .
nécessité de renvoyer un mail pour que les gens s’inscrivent (avant un envoi papier pour la convocation).

L’ Assemblée Générale est convoquée à 10h30 , et la visite du musée à partir de 13h.

2 créneaux de visite sont réservés, partant du principe qu’il y aurait entre 50 et 60 personnes : il faudra supprimer un créneau s’il n’y a pas assez de participants.

Renouvellement des membres du bureau dont le mandat arrive à échéance, remplacement du vice-président des langues (Michel Thébault cédant sa place à Christophe Repplinger, entrée d’Agathe Albert au bureau).

Nous avons plus que jamais besoin de faire venir du monde au bureau.
→ il faut mieux communiquer sur l’association
→ mettre en place un correspondant par établissement, faire davantage de publicité dans les établissements avec affiche, flyer (déjà créé par Sandrine, à utiliser à la rentrée de septembre)

Problème récurrent : les adhésions se font en janvier, nécessité de faire des adhésions en septembre / octobre.

Lors des réunions disciplinaires des mois d’octobre -novembre (langues/lettres), il sera nécessaire de filtrer les gens à l’entrée et n’accepter que les adhérents à jour de leur cotisation, car le succès de ces réunions va au delà du simple public des membres.

Nécessité d’améliorer encore la communication (envois réguliers de mails aux adhérents sur des infos précises) afin de fédérer plus de monde ; même s’il n’y a que relativement peu de participants lors des Assemblée Générales le bouche à oreille peut fonctionner pour les années à venir.

4. Questions diverses

Site. Christophe Repplinger et Sandrine Costa ont continué à travailler sur l’arborescence, tandis que J.-M. Pannecoucke et R. Boulard poursuivaient le travail de chasse aux bugs en collaboration avec l’informaticien qui a fait évoluer le site. Le fonctionnement interne est grandement amélioré, mais il faut continuer à faire vivre le site.

Communications à envoyer aux adhérents de façon régulière.
Publication des sujets 2014 : voir le calendrier des concours pour savoir quelle épreuve tombe à quel moment (pour savoir qui se charge des envois)
Sandrine Costa les sujets de français et de langues X/ENS, Agro et Mines-Ponts (vacances scolaires), Agathe Albert s’occupera de Centrale, CCP et E3a.

Promotion et valorisation des filières technologiques (Commission Amont)
Le Compte rendu de réunion à laquelle s’est rendue Danièle Heiderscheidt mercredi 19 mars est diffusé en PJ .
Rappelons que lors de l’évolution des programmes, une proposition avait été faite par un groupe de travail d’un enseignement des langues couplé avec d’autres matières (DNL), en prolongement de ce type d’enseignement déjà effectué dans certaine sections des lycées technologiques en amont du baccalauréat. Cette proposition n’a pas été retenue par le ministère, et l’Inspection Générale des Langues Vivantes reste convaincue de la nécessité à ce niveau d’un enseignement DE langue étrangère et non d’un enseignement EN langue étrangère, qui ôterait à la langue sa spécificité comme objet d’apprentissage. Nous pensons également à l’UPLS, et des adhérents nous en ont fait part lors des échanges que nous avons eu en décembre, que les étudiants de toutes les filières scientifiques bénéficieraient avantageusement d’un horaire de trois heures de LV1 (Comme par exemple en classe de EC), mais cela n’est pas à l’ordre du jour ; rien ne nous empêche de faire valoir cela sur le long terme.

Prochaine réunion du Comité :le mercredi 11 juin à 17h à l’Ecole des Mines de Paris.

Compte rendu rédigé par Agathe Albert

SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Création de site internet & référencement internet & référencement naturel : www.impaakt.fr