Accueil du site > Les langues > Comptes rendus des réunions avec les jurys > Concours Agro > Compte rendu de la réunion avec le jury Agro-Véto du 14 octobre (...)

Compte rendu de la réunion avec le jury Agro-Véto du 14 octobre 2015

vendredi 16 octobre 2015, par Christophe Repplinger

Compte–rendu Réunion Jury Agro-Véto

Mercredi 14 octobre 2015

AgroParisTech, Salle Delage, rue Claude-Bernard Paris 75005

15h30-18H15

La rencontre entre associations et concepteurs d’épreuves ou chefs de file était présidée par M.Gilles Trystram, Directeur d’Agro Paris Tech et président du jury, puis par M. Sylvain Chaillou.

La nouvelle secrétaire général du Concours, Mme Anne-Laure Trigon, a rapidement exposé les chiffres du concours 2015 et les données prévisionnelles du concours 2016.

Pour les langues, l’UPLS a fait remonter un certain nombre d’observations concernant les nouvelles épreuves écrites du Concours 2015, qui dans l’ensemble suivaient de manière très fidèle le modèle présenté en sujet zéro en 2013 ; la possibilité a été donnée aux candidats 5 /2 de composer en langue 1 en allemand et espagnol, à titre dérogatoire. Il n’y a pas eu de remarques particulière sur cette épreuve de 2h, composée d’un thème à caractère journalistique, et d’un texte support de compréhension sur lequel sont posés deux questions, l’une de compréhension, l’autre d’expression plus libre en 200 mots. Un certain nombre de précisions sur l’évaluation de chaque partie est souhaitable, et le rapport, consultable à l’adresse suivante permet d’y répondre en grande part.

Si l’épreuve suivait le modèle présenté, un certain nombre de collègues, notamment enseignant les langues désormais facultatives (espagnol et allemand) avait trouvé en observant les notes décernées à leurs élèves que celles-ci ne reflétaient pas forcément leur niveau, jugé bon. Il était regretté que l’effort fait par ses candidats de suivre un enseignement de langues facultatives ne soit pas plus systématiquement récompensé. Il a été répondu par le Chef d’épreuve que les écarts de niveau constatés étaient grands dans ces langues (entre candidats se jugeant bilingues et ceux dont l’enseignement effectif de LV facultative était sans doute en pointillé dans les années de prépa) ; nous avons bien sur rappelé que le choix de ne retenir que l’anglais comme langue obligatoire, à l’écrit et à l’oral détournait les candidats des autres langues et que les professeurs s’inquiétaient du fâcheux signal envoyé en amont, qui risquait de détourner le vivier de bons élèves polyvalents de la filière d’excellence choisie.

Pour l’oral qui cette année encore faisait intervenir des jurys d’allemand, d’anglais et d’espagnol, le format de l’épreuve n’a pas été modifié (texte de presse et restitution d’un document vidéo) ; encore une fois, les exigences des examinateurs sont parfois très grandes ; nous avons rappelé que le volume de colles restait pour ces sections moindre que dans d’autres filières scientifiques et qu’on ne pouvait attendre forcément une aisance comparable à des étudiants aux volumes horaires en langues plus conséquent. Il a demandé également aux services du Concours de placer davantage de documents d’oral (textes et vidéos) sur le site, à disposition des préparationnaires, ce qui a été accepté sans objection par les services, que nous remercions à cette occasion.

Pour l’UPLS Rémy Boulard

SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Création de site internet & référencement internet & référencement naturel : www.impaakt.fr