Accueil du site > Les langues > Comptes rendus des réunions avec les jurys > Concours Agro > Compte rendu de la réunion avec le concours Agro-Véto du 11 octobre (...)

Compte rendu de la réunion avec le concours Agro-Véto du 11 octobre 2016

jeudi 1er décembre 2016, par Christophe Repplinger

Compte–rendu Réunion Jury Agro-Véto du 11 octobre 2016

AgroParisTech, Salle Delage, Rue Claude-Bernard Paris 75005- 9h30 -12h30

La rencontre entre associations et concepteurs d’épreuves ou chefs de file était présidée par M. Gilles Trystram, Directeur d’Agro Paris Tech et président du jury.

La secrétaire général du Concours, Mme Anne-Laure Trigon, a commencé par présenter les statistiques du concours 2016 : il y a eu 3140 inscrits (contre 2821 en 2015 et 3049 en 2014) et 2201 admissibles. Environ 30% des inscrits étaient boursiers. 1160 candidats ont passé l’épreuve de LVF (dont 688 en espagnol et 376 en allemand).

Pour les langues, l’UPLS s’est une nouvelle fois cette année fait l’écho d’un certain nombre de collègues qui regrettent que les notes d’oral ne reflètent que très imparfaitement le niveau et le travail des candidats. Ce sentiment concerne aussi bien l’anglais que les langues facultatives et émane de collègues enseignant dans diverses régions. Des précisions ont donc été demandées sur le barème utilisé et les procédures d’harmonisation des notes.

Il a été répondu par la responsable d’épreuve que le compte rendu/commentaire du texte est noté sur 12 et la restitution de la vidéo sur 8. Le jury évalue aussi bien la manière dont les candidats présentent le texte et argumentent que la qualité de la langue (lexique, grammaire, phonologie). Il n’y a pas de notation par item mais une note globale pour la prestation, avec un objectif de moyenne et d’écart-type que les examinateurs doivent respecter. Les principaux reproches faits aux candidats sont une durée insuffisante de l’exposé (certains parlent moins de 4 minutes), un manque de réactivité, une maîtrise insuffisante de la méthode, des propos parfois trop artificiels.

En ce qui concerne la vidéo, il s’agit d’une pure restitution, les candidats n’ont pas besoin de reformuler. Il est également inutile de décrire la vidéo, l’image est une aide à la compréhension. La durée des vidéos est d’environ deux minutes et les différents accents sont représentés. Les candidats ont le droit de prendre des notes et, pour le compte rendu/commentaire, d’écrire sur le texte.

L’UPLS a également demandé que davantage de sujets d’oral soient placés sur le site, en particulier des vidéos, ce qui a été accepté sans objection par les services, que nous remercions à cette occasion.

Compte rendu rédigé par Christophe Repplinger

SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Création de site internet & référencement internet & référencement naturel : www.impaakt.fr